Travailler au Canada : quelles sont les formalités à connaître ?

Grâce à un droit du travail flexible, le Canada attire davantage de travailleurs immigrés. Le pays mise en effet sur l’immigration économique pour soutenir une croissance forte.

Pourquoi de plus en plus de Français sont-ils séduits par les perspectives d’emploi au Canada ? Comment faire pour y trouver un emploi ? Et quels sont les documents à fournir et les démarches à suivre pour travailler au Canada ? Voici quelques éléments de réponse.

Le Canada : une destination professionnelle qui attire les Français

Le Canada est une terre d’accueil par excellence pour tout candidat à la mobilité professionnelle. Le marché du travail y est dynamique et le droit du travail est d’une extrême souplesse. Il faut, par exemple, retenir que les réglementations relatives au licenciement et à la démission d’un employé sont très flexibles.

Voici quelques caractéristiques du marché du travail au Canada :

  • forte création d’emploi dans les domaines spécialisés ;
  • faible taux de chômage ;
  • pénurie de main-d’œuvre et de compétences dans certaines régions et certains secteurs ;
  • indemnités de licenciement faibles ;
  • calcul des préavis basés sur l’ancienneté.

Pour ces raisons, le Canada accueille en permanence des immigrants étrangers candidats à l’emploi.

Dans un autre registre, les langues officielles utilisées dans le pays sont l’anglais et le français. Aussi, les candidats bilingues possèdent donc un atout considérable sur le marché du travail.

La province de prédilection des Français qui travaillent au Canada reste le Québec. Cependant, d’autres régions accueillent également des communautés françaises à l’instar du Nouveau Brunswick, de l’Ontario et du Manitoba.

Comment trouver un emploi au Canada ?

Les besoins en main-d’œuvre diffèrent en fonction des provinces. De même, chaque province a sa propre réglementation en matière de travail. Il est ainsi recommandé de se renseigner sur les normes en vigueur dans chaque province avant de postuler sur une offre quelconque.

Plusieurs sites internet ont pour vocation de vous conseiller et de vous guider afin de trouver un emploi au Canada. Parmi ceux-ci figure notamment un site officiel appartenant au gouvernement du Canada. Vous y découvrirez divers conseils sur toutes les démarches administratives à suivre pour travailler au Canada. Vous pouvez également vous fier à des organismes privés qui se spécialisent dans ce domaine.

Une astuce consiste à accepter un petit boulot sur place de manière à obtenir un permis de travail temporaire. Le temps de trouver un emploi correspondant à vos qualifications réelles, vous pourrez vous adapter aux réalités de la vie sur place. Cela constitue un atout étant donné que les recruteurs canadiens apprécient les candidats qui ont vécu une expérience locale.

Vous pouvez également faire appel à l’EEI (Espace Emploi International). Vous pourrez ainsi vous renseigner sur les possibilités d’emploi au Canada tout en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé afin de mener à bien votre projet de mobilité professionnelle. Cette entité propose, par ailleurs, des programmes internationaux « d’échanges de jeunes professionnels » en partenariat avec différents pays, dont le Canada.

Quel type de permis de travail demander ?

Il existe deux types de permis pour travailler au Canada : le permis de travail ouvert et le permis de travail lié à un employeur.

Avec un permis de travail ouvert, vous avez la possibilité de travailler avec l’employeur de votre choix. Certaines catégories d’employeur sont, néanmoins, exclues. Ceux qui œuvrent dans l’industrie de l’érotisme en font partie.

Si vous demandez un permis de travail lié à un employeur, vous travaillerez en respectant les conditions indiquées par celui-ci. Dans ce cas, vous devez fournir certaines informations telles que :

  • le nom de l’employeur en question ;
  • la durée du contrat de travail qui vous lie à cet employeur ;
  • le lieu où le contrat de travail sera exécuté.

La possibilité de demander l’un ou l’autre type de permis de travail dépend de l’emploi et du secteur dans lequel vous postulez.

Par ailleurs, d’autres documents peuvent vous être réclamés pour pouvoir travailler au pays de l’érable :

  • le numéro d’EIMT ou Étude d’impact sur le marché du travail de votre employeur (uniquement pour les emplois qui nécessitent une EIMT).
  • une preuve de l’offre d’emploi publiée sur le portail des employeurs ;
  • un contrat de travail ;
  • une preuve d’autorisation, d’agrément ou de qualification pour exercer l’emploi concerné.

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Canada : les sports et loisirs

De nombreuses disciplines sportives se pratiquent au Canada, été comme hiver. Ces activités physiques permettent de se détendre et de rester en forme. Certaines d’entre